Home > DOSSIERS > Grippe Aviaire
Partager sur :

Grippe Aviaire

 
 FILIERE VOLAILLES 

 

Des mesures proportionnées pour les petits élevages

Les 7 et 8 novembre 2017, la Confédération paysanne organisait un colloque national sur l'influenza aviaire (grippe aviaire) et l'avenir de la filière volaille à Billère, près de Pau (Béarn). Une centaine de paysannes et de paysans, de différentes régions concernées, y ont participé.

 En introduction du colloque sur la grippe aviaire organisée à Billère les 7 et 8 novembre, Nicolas Girod, secrétaire national de la Confédérationpaysanne, responsable du pôle « élevage », plantait le décor.

Durant deux jours, les éleveuses et les éleveurs ont tenté de faire appréhender aux différents responsables sanitaires, venus pour la plupart de Paris, la diversité des modes de productionet la nécessitéde mesuresproportionnées dans la gestion sanitaire. La sensibilisation avait commencé en tout début de matinée par une visite sur le terrain, sur la ferme de Jean-Louis Campagne, éleveur de volaille à Momas.

Celui-ci avait décrit son système “autarcique”, avec des animaux arrivantà un jour et abattus sur place, ainsi qu'une alimentation produite sur la ferme, rendant quasi nulle l'interventiond'opérateurs extérieurs sur l'élevage.

Les normes de “biosécurité” qui s'imposent aux élevages de volailles, suite aux deux épisodes de grippe aviaire depuis fin 2015, font pourtant peu la différence entre ce type d'élevages et les systèmes industriels à forte densité et concentration sur lesquels les ballets des camions sont incessants.C'est pourquoi la Confédération paysanne a entrepris la rédactiond'un guide des bonnes pratiquesadaptées aux petits élevages fermiers,autarciques et en circuits courts.

“Il faut saluer le chemin parcouru depuisles premières réunions au ministère où le seul mot était “bande unique, bande unique”.

 
UNE GRANDE AVANCEE SYNDICALE

 

Un guide des bonnes pratiques de biosécurité adaptées aux petits élevages est aujourd'hui publié par la Confédération paysanne nationale, après lecture par les services de la direction générale de l'alimentation (DGAL*, ministère de l'Agriculture), de l'ANSES* (Agence nationale de sécuritésanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail)et de l'ITAVI (Institut Technique de l'aviculture).

Ce guide de 35 pages s'adresse aux fermes autarciques et/ou en cycle court (vente directe) de petite taille (moins de 5000 animaux) : ces fermes représentent environ 10 % de la productionnationale mais 20 % des éleveuses et éleveurs.

Elles sont beaucoup moins soumises aux risques que celles des éleveuses et des éleveurs qui multiplient les échanges et transports d'animaux.

Le guide n'exonère pas pour autant ces élevages de bonnes pratiques mais celles-ci doivent correspondre à leur réalité : « Parce qu'on ne peut pas demander à un éleveur de 200 poules pondeuses le même sas sanitaire qu'à celui qui a 5 bâtiments de 10 000 volailles. ». Ce guide c'est poursimplifier les procéduresimposées aux petits élevages.

Pour toute information complémentaire, pour recevoir son guide,

Vous pouvez contacter la Confédération Paysanne au  05 63 51 08 47

François Le Clerc (06 78 57 76 71)

 

CAMPAGNES SOLIDAIRES
TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER Confédération Paysanne du Tarn
Confédération Paysanne
Maison des Associations - Place du 1er Mai 81100 Castres - 05.63.51.08.47